QUECHUA RT5.2 360° – Versus Fille

test shoes_3

Les notes de l’équipe:

Amorti :  7/10
Quechua RT5.2 360 SemelleAccroche:  9/10
Confort :  8/10
Dynamique:  6,5/10
Finition:  8,5/10
Stabilité:  6,5/10
Longévité:  8/10

Poids vérifié : 

46(11.5US)=440grs
38 (US)= 331 grs

Points forts:
Accroche, amorti et prix

Points faibles:
Manque un peu de dynamisme

Condition du test
Par Thomas et Léa à l’entraînement pendant de  nombreuses  heures  sur  tous les types de terrains (terre, rocaille, neige, bitume) en condition sèche et sous la pluie.

Résumé du test par Léa

En statique : RT5.2 360 femme

N’ayant pas testé la RT5 de l’an passé, difficile de faire des comparaisons. Toutefois, une version très flashy pour les filles en cette année 2013 que je trouve particulièrement sympa. Question de goût peut-être. Elles sont voyantes sans être indigestes. Un chausson très confortable en statique vient accueillir le pied en douceur et le système de lassage est bien fini. On sent avant même de se lancer que c’est une chaussure résistante. On sens également qu’il va falloir quelques kilomètres avant de la casser pour en profiter un maximum.

En dynamique :

Cette chaussure permet de se lancer sur n’importe quel terrain. Sa solidité donne confiance et assure une protection parfaite du pied quelque soit le terrain. Cette grande robustesse ne me permet pas d’être aussi précise que j’aimerai l’être, surtout dans les descentes (ma partie favorite).

Concernant l’accroche, je suis d’accord avec Thomas. Elle répond à ce pour quoi elle a été crée : elle adhère sur les terrains même les plus humides. Ce qui la rend réellement très appréciable lors de sorties boueuses et/ou pluvieuses.

Le côté robuste a, forcément, son petit désavantage : un léger manque de dynamisme sur les terrains « roulants », surtout pour quelqu’un de léger comme moi (va falloir penser à prendre du poids pour certains tests !). Ce côté « poids-plume » est également un inconvénient pour la roder. Difficile de l’écraser franchement. Un temps un peu plus long est à prévoir.

Dernière petite remarque : attention au laçage, très facile à adapter à son pied, il a tendance à se desserrer.

En conclusion

Une chaussure techniquement évoluée et très bien réfléchie. Solide et robuste, elle est à tout épreuve quel que soit le terrain. On peut lui faire confiance dans toutes les conditions. Les adeptes du minimalisme seront peut-être un peu moins fans 😉

Quelques améliorations sur la rigidité de la semelle, ce petit couac de laçage qui se desserre parfois et ce léger manque de dynamisme à apporter sur la RT5.3 lui donneront peut-être la note de 10/10? 😉

Bon trail à tous et n’hésitez pas à poser vos questions de filles (promis c’est moi qui répondrait!) sur contact.expertrail@gmail.com

Découvrez (ou redécouvrez) le test homme ici : picto_homme

Publié le juillet 16, 2013, dans Quechua - féminin, et tagué , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :