Un dimanche réussi pour l’Aurélien Trail

départ TomLaurent Massimi & Thomas Pigois membres du Team Expertrail ont participé Dimanche 03 mai à l’Aurélien Trail. Ce trail de 42 km pour 2400m+ organisé par le SMAC, se déroulait à Saint Maximin la Sainte Baume. Deux autres courses étaient proposées avec un 13 et un 28km. (Photos et vidéo en bas de l’article)

Résultas du Team:

  • Thomas 4ème au général et 1er Sénior
  • Laurent 9ème au général

Résumé de la course par Thomas:

j’ai décidé de partir au cardio sans regarder la place. Le départ est donné et nous nous retrouvons très rapidement avec Laurent en tête avec même une certaine avance.départ Tom & Lolo Je sais bien que ça va revenir quand nous allons commencés à grimper. Comme prévu, deux coureurs nous rattrapent dont Hervé Giraud Sauveur qui nous dépose littéralement puis plus loin Christian Perrin. Nous voilà donc 4ème et 5ème. Notre rythme est régulier et nous parvenons à le maintenir jusqu’à la montée très sèche de la croix de Pourcieux où Romain Allongue nous rattrape. Je monte à mon rythme en voyant rapidement que mes poursuivant perde du terrain. Je suis proche maintenant du 1er ravito où j’arrive donc en 4ème position. J’attrape juste une gourde  de 1l pour tenir jusqu’au 24 qui sera au même endroit. Les jambes sont bonnes et les km s’enchaînent sur une partie très roulante où je parviens à regagner du terrain sur les 3 hommes de tête. Après la grosse montée qui nous amène au ravito du 18 où je ne m’arrête pas, puis une seconde montée bien technique pour rejoindre les crêtes qui surplombent Saint Maximin, j’aperçois les 3 hommes. je conserve toujours le même rythme jusqu’à la descente par le fameux pierrier, que je négocie avec prudence afin de ne pas trop casser de fibres… Je rejoins  le ravito du 24ème. Je commence à fatiguer mais les jambes vont bien. J’en profite pour bien m’hydrater et je repars dans une montée très raide qui me scotch sur place pour remonter encore une fois jusqu’aux crêtes!  Mon rythme baisse un peu mais ça va descendre un moment avec des passages techniques que j’affectionne particulièrement et qui me sauvent un peu. Une fois au pied de la dernière grosse montée, je sais que ça va être dur. Cela fait déjà 20km que je suis seul et je n’ai plus trop de repères de vitesse. Je négocie la montée en courant dès que possible pour ne pas trop perdre de temps. Elle me paraît très longue et le soleil frappe fort. En arrivant au sommet je sais que les kilomètres qui vont venir vont être compliqués: La montée m’a séché! Le chemin de crête est très technique ce qui rend la progression gourmande en énergie. Je m’accroche jusqu’au pied du ravito du 33ème, qu’il faut rallier par une piste avec un peu de dénivelé. Je suis vraiment pas bien jusqu’au ravito et je décide de prendre mon temps pour essayer de faire repartir la machine. J’ai très chaud et j’en profite pour me mouiller la tête. Le 5ème est arrivé aussi et repart avant moi. Je suis au bord du malaise de mettre arrêté d’un coup et je suis contraint de repartir en marchant tant bien que mal. Au bout de 500m je pense, je parviens à recourir car la piste redescend. Je perds encore une place. L’énergie reviens un peu et une fois en bas j’arrive à enchaîner en courant jusqu’au ravito en eau où je sais qu’il me reste seulement 5km. Je reste à peine quelques secondes pour conserver l’allure et le morale remonte à la seule pensée de franchir la ligne. Les jambes sont revenues enfin et la ligne n’est plus qu’à 2km. A ma grande surprise, je double un coureur que je pense être sur le 44km. Une fois arrivé sur le bitume dans le village, il ne reste plus que 1km et on m’annonce comme 4ème à mon grand étonnement. La ligne d’arrivée est en vu mais je jette quand même instinctivement un coup d’œil derrière pour assurer ma place. Moi qui pensais dérouler jusqu’à la ligne, je vais devoir accélérer une dernière fois car le 5ème est là (celui qui m’avais repris après mon énorme coup de pompe…). Heureusement les jambes sont là et elles me portent à 15km/h pour conserver ma place et finir ce trail en 4h40.

Une course difficile mentalement une semaine après l’UTBA 80km mais rassurante pour la Maxi Race 86km à Annecy le 31 mai avec une bonne partie du Team.

Bon trail à tous,

Thomas


Publié le mai 4, 2015, dans Les brèvres, et tagué , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :